Vous êtes ici : Accueil > Pôle amateur >

Cie Aouta - Les animaux totémiques

Cie Aouta - Les animaux totémiques

 

En résidence de création / action culturelle du 24 octobre au 4 novembre 2022

Restitution

Spectacle de rue (entrée libre)
Vendredi 04 nov. 2022 - 14:00 - (village) (MÉOUNES)

 

 

Cie Aouta
Ateliers musicaux au Centre aéré de Méounes

Les animaux totémiques / Spectacle de rue

 

Guillaume Rigaud • cornemuses, galoubets, flûtes
Pierre-Angel Caïdli • viole de gambe
Valentine Dente • flûte traversière
Valentin Turcan • caisse claire, galoubets
Nicola Marinoni • davul
Samantha Donat • danse et jongle
Adrian Sinard • jongle

Des résidences & actions culturelles en immersion sur le territoire

Le Chantier est partenaire de « Rouvrir le monde », à l’initiative du Ministère de la Culture, sur deux projets. À l’occasion des vacances de la Toussaint, deux compagnies du territoire alternent pendant 15 jours entre résidence de création et ateliers en immersion dans des établissements spécifiques.

 
Les animaux totémiques font partie de traditions ancestrales. Liés à des récits mythologiques, ils entraînent dans leurs cérémonials initiatiques autochtones et gens de passage. Longtemps décriés en raison de leurs folies carnavalesques ou païennes, certains sont reconnus au titre des « chefs d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ». Cette création se compose de cinq musiciens et deux artistes circassiens. Le répertoire musical est collecté et composé autour d’instruments traditionnels comme la cornemuse, le galoubet, la viole de gambe et des percussions.

Compagnie Aouta

 

Été Culturel 2022 - DRAC PACA - Rouvrir le mondeLes partenaires du projet :

Rouvrir le Monde est un dispositif de la DRAC PACA dans le cadre de l’Été culturel 2022 mis en place par le Ministère de la Culture.

Partenariat : DRAC PACA, Le Chantier, Cie Aouta, association FOL 83, ville de Méounes, Agglomération Provence Verte.

 

 

BIOGRAPHIES

Guillaume Rigaud • cornemuses, galoubets, flûtes

C’est en tant que multi-instrumentiste que Guillaume Rigaud s’implante dans le domaine de la musique traditionnelle. Originaire du Var, il démarre son parcours par l’accordéon diatonique et le galoubet, avec lesquels il participe à diverses formations. Il commence la musique au sein de groupes folkloriques et rapidement se sent attiré par d’autres styles, d’autres façons de faire sonner et veut apprendre. Jeune, il joue dans différentes formations de bal et apprend avec Jean-Louis Todisco, Miquèu Montanaro, Pascal Seixas, Fabrice Gaudé, Baltazar Montanaro et bien d’autres.
Très rapidement Guillaume compose et étant attiré par d’autres musiques traditionnelles, il repousse les frontières et travaille sur les musiques méditerranéennes et autres musiques du monde.
Aujourd’hui, il est également référencé comme joueur de cornemuse dans le Var. De la musique de rue à la musique sur scène, du spectacle pour enfants au concert, il trouve sens à véhiculer les musiques traditionnelles à travers plusieurs formations, et les façonner dans différents univers. Pendant plusieurs années il travaille avec des compagnies des arts de rue tels que les MontsRieurs, le Cirque Pouce...
Enseignant au conservatoire intercommunal de la Provence Verte depuis 2012, il tend de manière pédagogique à rendre accessible à tous les musiques traditionnelles. La création « Borrasca » mènera ses élèves à jouer avec Fouad Didi, Carlo Rizzo, Serge Pesce et Miquèu Montanaro.
Créateur de la compagnie Aouta en 2014, c’est en tant que directeur artistique qu’il s’investit dans diverses propositions artistiques en travaillant sur les musiques méditerranéennes avec Nicola Marinoni, Omer Konur, Camille Guillemet... Un vaste domaine dans lequel il apprend, s’imprègne d’influences et compose. Divers spectacles de rue sont produits par la compagnie et font encore aujourd’hui des tournées avec succès.
Ses inspirations ne s’arrêtent pas à la musique traditionnelle. Il travaille avec Benjamin Melia sur deux créations : le groupe Dart Lab du bal trad avec de l’électro et en 2018 le spectacle « L’ambition d’être tendre » en coproduction avec la compagnie « La Parenthèse - Christophe Garcia » spectacle qui sera joué avec succès, en 2019 au festival d’Avignon. Il est également à l’initiative d’un travail de fond pour structurer la compagnie et la rendre lisible sur le territoire en répondant à des appels à projets, subventions et conventionnement.
Depuis ses débuts, il écrit ou arrange la musique dans la plupart des projets dont il fait partie et continue à mener les instruments traditionnels dans une dynamique actuelle.
Dernièrement il est soutenue par l’agglomération Provence Verte avec la création « Ar6tet », une musique alternative : Trad - Jazz/Rock.

 

Nicola Marinoni • davul

Après les débuts dans le rock, cours de lutherie (violon) au Conservatoire de Parme, Chœur Luca Marenzio (madrigaux) avec Luigi Quadranti. Il se forme en Percussions Classiques à Milan avec Italo Savoia et au Conservatoire de la Suisse Italienne - où il a enseigné de 1987 à 1995 - avec Paul Glass, Mike Quinn, etc. ; en Percussions Moyen Orientales à l’A.M.R. de Genève avec Marc Loopuyt et en Improvisation au Conservatoire de Lucerne avec Pierre Favre ; Stages avec Ruud Wiener et les Amsterdam Percussionists, Trilok Gurtu, Adama Drame, entre autres ; Stages de chant avec Emmanuel Pesnot, école Glotte Trotters de Martina Catella à Paris.
Il joue avec de nombreux musiciens : Giorgio Conte, Manu Theron et Lo Còr de la Plana, Delizioso (chanson swing italienne années ’30), Maria Bonzanigo, Ameylia Saad Wu (Keynoad Trio), Michèle Fernandez, Eric Montbel, Ripercussioni Trio, Aix’inki (France- Finlande), Krachno Horo (Neno Koytchev musique bulgare), le projet Balkan’Ail d’Isabelle Courroy, Boukovo (fanfare balkanique), trio Babeloni, Brigata Italica, Patrick Vaillant, Françoise Atlan, Sissy Zhou, Eleni Bratsou, Trio Fernandez, etc. Rafael Lima (Parà, Brésil), Banco Philarmonie, Azadi (Kurdistan), Al Cal Govend, Artemondi, Wang Xiao Ching et Chun He Gao (Chine), Patricio Morales (Chili), Panselinos (musique du Nord de la Grèce), Gacha Empega (polyphonies marseillaises), El Hilal (Algérie), Orchestre de Chambre de Ville de Pierre Sauvageot, etc. Quartetto Novecento, Orchestre Européen des Jeunes, Coro Luca Marenzio, Dr. Chattanooga & Navarones…
Il a également joué pour le cirque, des compositeurs, des chorégraphes et diverses compagnies de danse et théâtre.

 

 

Cie Aouta ➔ Les rendez-vous musicaux

➔ Restitution Spectacle de rue (entrée libre)
vendredi 04 nov. 2022 - 14:00
- (village) (MÉOUNES)

 

 

Informations pratiques

 

Réserver pour : Cie Aouta - Les animaux totémiques

 

Partager cette page :

 

Résidences

Le Chantier est un lieu de valorisation au service du renouveau d’expressions traditionnelles, originales et riches de symboles constituantes de notre patrimoine immatériel. Il est un lieu de (...)

> Les créations précédentes au Chantier

Retrouvez dans cette rubrique l’ensemble des créations réalisées au Chantier depuis ces huit dernières années.

 

FESTIVAL Les Printemps du Monde

Le festival du Chantier est basé sur l’essence même de ce lieu : la création, l’action culturelle pour le jeune public, le patrimoine culturel immatériel, l’action artistique en direction des (...)

Concerts - Étapes musicales

Le Chantier organise une Étape musicale à l’occasion de chaque résidence de création qu’il accueille. L’Étape musicale est un temps de rencontre avec le public permettant aux artistes de présenter leur (...)

 

L’Éducation artistique et culturelle (EAC)

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La (...)

Les Étapes Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence de création, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création artistique, et de (...)

 

Tables rondes et rencontres

Le Chantier propose régulièrement des tables rondes et moments de réflexion autour de thématiques inhérentes aux musiques du monde et à la création. Les Tables Rondes des Joutes musicales « (...)

Réflexion

La création, dans le champ des musiques traditionnelles et du monde, relève plus du domaine de la pratique que de la réflexion, en raison de transmissions le plus souvent orales. L’objet du (...)