Vous êtes ici : Accueil > Réflexion >

PA(S)SAGES - Journée d’étude

PA(S)SAGES - JOURNEE D'ETUDE

Journée d’étude

PA(S)SAGE - Les enjeux de la pédagogie dans la transmission des musiques et danses du monde
Vendredi 15 octobre 2021 (09:30 → 17:30) - Les Pénitents Blancs (CORRENS)

 

 

 

PA(S)SAGES
Les enjeux de la pédagogie dans la transmission des musiques et danses du monde

Journée d’étude en liaison avec le lancement de Musicapedia, le portail pédagogique du Chantier

 

Comment transmettre les musiques du monde ? La France, à la différence de beaucoup de pays, n’a cessé depuis que les musiques traditionnelles sont enseignées dans les établissements d’enseignement spécialisé, de produire une quantité étonnante de réflexions qui attestent plus d’une vision condescendante à l’égard des musiques extérieures au champ des musiques faussement qualifiées de « savantes » que d’une véritable prise à bras le corps de ces musiques qu’écoutent 80% des gens de la planète. Pourtant les pratiques évoluent, en témoigne la vitalité du secteur associatif sur le registre de l’enseignement musical, les ouvertures du secteur institutionnel, les formations diplômantes, la richesse des formules pédagogiques déployées par les artistes sur le terrain. Fort de centaines de musiciens / chanteurs reçus en résidence et d’actions culturelles déployées sur le territoire de la Provence Verte, Le Chantier a souhaité avec cette journée d’étude se livrer à un état des lieux avec des acteurs qui allient à la fois immersion dans des milieux culturels et musicaux spécifiques, présence dans des institutions, actes de transmission, réalisations de terrain. Cette journée pluridisciplinaire est aussi l’occasion de présenter « Musicapedia », le portail conçu par Le Chantier et issu de son expérience de travail pédagogique en milieu scolaire.

 

 

 

PA(S)SAGES : PROGRAMME

Matinée – Première session

09:30 • Accueil des participants

09:45 • Mots de bienvenue, par Frank Tenaille (directeur artistique du Chantier) et Anne Latz (Présidente de l’association)

10:00 - 10:30 • Rituels publics et immersion, identification culturelle et novation, dans la transmission de « maître-passeur » à « élève », par Stefano Valla (artiste, passeur)

10:30 - 11:00 • Création des répertoires et évolution des formes contre les académismes du trad’ et de l’Institution, par Laurent Audemard (artiste, passeur)

- Pause-café -

11:15 - 11:45 • Musicapedia.fr, un portail de ressources pédagogiques sur les musiques du monde en création, par Luigia Parlati (chargée de projet, etnomusicologue)

11:45 - 12:15 • L’apport des musiques du monde en milieu scolaire, par Emmanuelle This (conseillère pédagogique Var) et Philippe Mopin (conseiller EAC-DAAC Nice)

12:15 - 12:45 • La musique trad’ au conservatoire… une discipline comme une autre ? Invention et transversalité, par Laurent Meunier (directeur du Conservatoire Intercommunal de la Provence Verte)

12:45 • Bilan de la session matinale animé par Frank Tenaille

 
- Déjeuner -
 

Après-midi – Deuxième session

14:30 - 15:00 • Histoire d’un parcours de « passeur » sur les musiques traditionnelles et les musiques du monde, par Guy Bertrand (ethnomusicologue)

15:00 - 15:30 • Recherche et pratique de terrain : un couple indispensable pour la transmission des musiques, par Éric Montbel (artiste, ethnomusicologue)

- Pause-café -

15:45 - 16:15 • Le projet "Traditions Musicales du Monde" à Antony : retours sur une recherche menée sur les actions pédagogiques de la Cité de la Musique à Paris, par Frédéric Trottier-Pistien (consultant-anthropologue de la musique, EHESS)

16:15 - 16:45 • Entre conservatoire et école autogérée de musique comment la transmission des musiques du monde se réalise-t-elle ? par Karine Hahn (CNSMD Lyon, doctorante EHESS)

16:45 - 17:15 • Un regard italien : le rôle des musiciens dans l’introduction des musiques du monde dans les apprentissages scolaires, par Fulvia Caruso (professeure d’ethnomusicologie, Université de Pavia) et Thea Tiramani (enseignante, ethnomusicologue) - par visioconférence, intervention en italien avec traduction écrite en français

17:15 • Bilan de la session méridienne et conclusions animés par Frank Tenaille

- Pôt de clôture -

 

La soirée continue à partir de 19h avec :
Rencontre et concert sortie de résidence

Quartetto Lampi e Tron
Stefano Valla • piffero, voce - Nicolo’ Mandirola • fisarmonica, voix –
Alessandro Losini • voix - Laurent Audemard • clarinette, hautbois du Languedoc

La Fraternelle, Correns
Infos et réservation : www.le-chantier.com

 

Le Chantier, Centre de création des musiques du monde Le projet de Portail pédagogique des musiques du monde en création bénéficie pour sa réalisation d’une aide de l’Union Européenne et du Conseil Régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.  Musicapedia - Portail pédagogique des musiques du monde

 
L’Europe investit dans les zones rurales aux côtés du Chantier :
Le projet de Portail pédagogique des musiques du monde en création bénéficie pour sa réalisation d’une aide de l’Union Européenne et du Conseil Régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Comment transmettre les musiques du monde ? Le Chantier a souhaité avec cette journée d’étude se livrer à un état des lieux avec des acteurs qui allient à la fois immersion dans des milieux culturels et musicaux spécifiques, présence dans des institutions, actes de transmission, réalisations de terrain. Cette journée pluridisciplinaire est aussi l’occasion de présenter « Musicapedia », le portail conçu par Le Chantier et issu de son expérience de travail pédagogique en milieu scolaire.

 

Vidéo / Teaser 

Musicapedia.fr - Portail pédagogique des musiques du monde (Teaser)

 

 

Liste des participants
 

LAURENT AUDEMARD

Création des répertoires et évolution des formes contre les académismes du trad’ et de l’Institution
 

Dans la lignée de Manuel de Falla et Bartok ou de l’importance dans la transmission, de la création de répertoires et de l’évolution des formes contre l’académisme, Laurent Audemard intervient comme artiste et pédagogue. Fort de ses compositions saluées par la critique pour le mythique ensemble de hautbois de la Méditerranée, « Une Anche passe » (tenora, piffero, taragot, doudouk, zuma, raïta…) ; de ses créations « Terras di Canto » (avec Lucilla Galeazzi, Elena Ledda, Amelia Muge), « Rasims de luna » (à partir de l’œuvre de Max Rouquette), « Seeds of Peace » (inspiré de Jean Giono), « Si je savais voler » (avec Yann-Fanch Kemener et Renat Sette, etc, Laurent Audemard, qui ne dédaigne par le hautbois des joutes, situera les nécessités sur ce terrain liés à l’évolution des instruments.
 

GUY BERTRAND

Histoire d’un parcours de « passeur » sur les musiques traditionnelles et les musiques du monde
 

A travers ses terrains d’exercice (Conservatoires de Perpignan ou de Lyon, La Mounède de Toulouse, La Casa Musicale, etc.) et ses créations pluriculturelles) Guy Bertrand propose une vision rétrospective des possibilités dans le champ de ces musiques/cultures. Musicien et ethnomusicologue français. Il reçoit une formation classique au conservatoire à rayonnement régional de Toulouse. Directeur musical du Conservatoire Occitan et des Ballets occitans de Toulouse dans les années 1980, il deviendra ensuite enseignant d’ethnomusicologie à l’Université du Mirail de Toulouse avant d’ouvrir le département de musiques traditionnelles au conservatoire de Perpignan. Puis il officiera au Conservatoire à rayonnement régional de Lyon. Soucieux de valorisation des ressources humaines et musicales, il sera à la naissance de la Casa Musicale de Perpignan comme de nombre de créations collectives qui ont fait événements (Batucada des 1000, Rencontre Banda de Santiago de Cuba/ Harmonies Rhône-Alpes, etc.) tout comme de la valorisation des héritages gitans et manouches (cf. Concert « Hommage à Manitas de Plata » filmé au Théâtre de la mer de Sète par Arte).
 

FULVIA CARUSO ET THEA TIRAMANI

Un regard italien : le rôle des musiciens dans l’introduction des musiques du monde dans les apprentissages scolaires
 

Fulvia Caruso est professeure d’ethnomusicologie à l’Université de Cremona et Théa Tiramani est jeune docteure en ethnomusicologie. Elles ont réalisé en collaboration le projet « Dal locale al globale », une série de rencontres – dont le contenu est devenu ensuite matière pour un ouvrage* - où des musiciens étaient invités à l’université pour parler de leurs pratiques et transmettre aux étudiants des savoirs autour des musiques traditionnelles. Parmi eux, Stefano Valla (avec son binôme Daniele Scurati) a été notamment à l’honneur dans ces rencontres et la musique des « Quattro province » a fait l’objet d’une fiche pédagogique rédigée par Théa Tiramani à destination des enseignants de musique à l’école primaire et secondaire. Le livre rassemble une série de matériels didactiques qui, en intégrant du matériel audiovisuel, des contextualisations, des usages didactiques et des chemins transversaux entre différentes musiques et thèmes extra-musicaux, accompagneront les enseignants dans la construction de nouvelles générations ouvertes à la transculturalité.

* « Dal locale al globale. Le musiche del mondo a scuola », Tab Edizioni, 2020
 

KARINE HAHN

Entre conservatoire et école autogérée de musique comment la transmission des musiques du monde se réalise-t-elle ?
 

Cheffe du Département de pédagogie, formation à l’enseignement de la musique du CNSMD de Lyon, doctorante en sociologie de la musique à l’EHESS Marseille auprès d’Emmanuel Pedler, Karine Hahn est également musicienne et pédagogue. Elle a collaboré avec les CEFEDEM Auvergne Rhône Alpes et Normandie et elle a mené un projet d’école de musique bâti au départ des pratiques d’ensemble. Actuellement, ses préoccupations s’articulent autour de la question des diversités des publics, des esthétiques et des pratiques musicales, et de leurs liens avec les territoires. Ses recherches universitaires portent en effet sur les pratiques musicales ordinaires dans le village de Dieulefit, Drôme.
 

ANNE LATZ

Présidente de l’association Le Chantier, elle est psychologue et a dirigé un Institut Thérapeutique pour enfants et adolescents. Elle est également membre de plusieurs ensembles vocaux qui pratiquent le chant traditionnel.
 

LAURENT MEUNIER

La musique trad’ au conservatoire… une discipline comme une autre ? Invention et transversalité
 

Directeur de conservatoires « de terrain », tombé depuis 35 ans dans le plaisir sans cesse renouvelé de la direction d’établissements d’enseignement artistique, Laurent Meunier est également musicien, passeur, mélangeur… Pour lui, un conservatoire enraciné dans son territoire, en lien naturel avec un centre de création, ça ne se décrète pas, ça se cultive ! Si le Conservatoire Intercommunal de la Provence Verte revendique son éclectisme, il n’en est pas moins vrai que ses missions d’éducation artistique, de transmission des patrimoines et de création pourraient se heurter à la facilité d’une vision arrêtée du monde… A l’intérieur de ses propres murailles et avec ses publics connus ou de passage, le conservatoire s’essaie sans relâche aux croisements des univers artistiques, à la création d’aujourd’hui.
 

ERIC MONTBEL

Recherche et pratique de terrain : un couple indispensable pour la transmission des musiques
 

Impliqué dans les musiques traditionnelles depuis la création des « Musiciens routiniers » (creuset d’où naîtrons, à l’instigation de Maurice Fleuret, les Centres de Musiques Traditionnelles), Éric Montbel n’a jamais séparé les deux domaines, celui de la recherche / université, celui de l’associatif. Fort de ses enseignements dans toute l’Europe il évoquera les enjeux sur ce registre. Éric Montbel est joueur de cornemuse, chercheur et compositeur. Ses recherches et publications ont porté sur les musiques du Massif Central, notamment sur les joueurs de cabrette auvergnats et parisiens, les facteurs de chabrettes limousines, cornemuses à miroirs héritières des cornemuses de Poitou de la Cour de Louis XIII. Il s’est particulièrement attaché aux mobilités sociales et aux transferts entre culture « savante » et culture « populaire », rurale et urbaine, et à la place de l’image, (peinture, dessin, photographie…) dans ces constructions symboliques.
 

LUIGIA PARLATI

Musicapedia.fr, un portail de ressources pédagogiques sur les musiques du monde en création
 

Luigia Parlati est docteure en anthropologie à l’EHESS et diplômée en ethnomusicologie à l’Université La Sapienza de Rome. Elle a réalisé une thèse sur le slam en France portant sur une pratique poétique inscrite dans l’oralité selon une approche interdisciplinaire, croisant l’analyse ethnomusicologique, linguistique et socioculturelle. Elle s’est aussi formée aux métiers de la production artistique et culturelle et elle a travaillé dans plusieurs festivals de musique dans les relations presse et relations avec les publics. Elle a travaillé aussi dans l’édition électronique scientifique et comme documentaliste. Au Chantier, elle est chargée de projet pour la réalisation de Musicapedia, portail pédagogique sur les musiques du monde en création.
 

FRANK TENAILLE

Frank Tenaille travaille comme journaliste dans le domaine des musiques du monde depuis les années 1970. Il a été rédacteur en chef de plusieurs journaux, dont le mensuel culturel pan-sudiste César. Parmi les ouvrages qu’il a publiés : Le Printemps de Bourges. Chroniques des musiques d’aujourd’hui (Gallimard, 1996, avec Stéphane Davet) ; Corse. Polyphonies et chants (Le Layeur, 2001) ; Le Swing du caméléon. Musiques et chansons africaines, 1950-2000 (Actes Sud, 2000) ; Le Raï. De la bâtardise à la reconnaissance internationale (Actes Sud/Cité de la Musique, 2002) ; Musiques sans visa (Le Layeur, 2006) ; Musiques et chants en Occitanie (Le Layeur, 2008). Membre fondateur et ex-président de Zone Franche (le Réseau des musiques du monde), il a été directeur artistique dans divers festivals, notamment celui de Radio France Montpellier. Également directeur artistique du Chantier (Centre de création des nouvelles musiques traditionnelles), il est responsable du jury des musiques du monde à l’académie Charles-Cros.
 

EMMANUELLE THIS ET PHILIPPE MOPIN

L’apport des musiques du monde en milieu scolaire
 

Emmanuelle This est professeure des écoles et depuis 10 ans conseillère pédagogique départementale pour l’éducation musicale dans le Var. Philippe Mopin est conseiller EAC, coordinateur académique musique à la DAAC - Délégation académique à l’éducation artistique & culturelle – Rectorat de Nice.
 

FREDERIC TROTTIER-PISTIEN

Le projet "Traditions Musicales du Monde" à Antony : retours sur une recherche menée sur les actions pédagogiques de la Cité de la Musique à Paris
 

Frédéric Trottier est docteur de l’EHESS (mention Musiques, Histoire, Sociétés) et chercheur associé au Centre Georg Simmel EHESS-CNRS. Il a soutenu une thèse intitulée Les mondes de la techno à Detroit, travaillant sur l’implantation urbaine de la techno et de ses réseaux dans la ville de Detroit, sur la base notamment d’une enquête auprès de jeunes DJ et d’ethnographies de clubs et de festivals. Il travaille depuis 2016 en tant que consultant-chercheur pour la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris pour les projets « Bébés-Musique » (enquête sur l’éveil musical dès 0-2 ans en crèche), et « Traditions Musicales du Monde » (enquête sur la diversité musicale et l’interculturalité au sein du Centre Social et Culturel de la Ville d’Antony). Il est membre actif de l’IRMM-Institut de recherche sur les musiques du monde et également impliqué dans l’action associative avec la création de CAMUSON en 2018 ( CAntine MUsicale SOlidaire et Nomade), dans la ville de Paris.
 

STEFANO VALLA

Rituels publics et immersion, identification culturelle et novation, dans la transmission de « maître-passeur » à « élève »
 

Profondément lié au territoire de quatre provinces et en particulier à Cegni, le pays de Giacomo et Ernesto Sala (joueurs de piffero des plus importants du siècle dernier), Stefano Valla s’inscrit dans la continuation directe du répertoire et du langage musical de ces maîtres. Son but étant de maintenir vivante la musique et la culture de la tradition orale dans cette région montagneuse et de promouvoir la diffusion par le biais de festivals, concerts, ateliers et conférences. Invité en résidence de création au Chantier, Stefano Valla interviendra sur son parcours d’artiste et pédagogue et parlera de son expérience dans le projet « Dal locale al globale », en dialogue avec l’intervention de Fulvia Caruso et Théa Tiramani. Il nous évoquera aussi comment « s’accouche » une pratique à travers la transmission d’un répertoire de « maître » à élève, notamment avec le jeune prodige du fisarmonica de « Lampi e Tron ». Et comment se créent des chemins évolutifs, entre oreille d’aujourd’hui et expérience des anciens, dans les musiques néo-traditionnelles.

 

 

Musicapedia - Flyer de présentation

 

 

PA(S)SAGES > Les rendez-vous musicaux

► Journée d’étude « PA(S)SAGE »
Les enjeux de la pédagogie dans la transmission des musiques et danses du monde

➔ Vendredi 15 octobre 2021 (09:30 → 17:30) - Les Pénitents Blancs (CORRENS)

 

 

Informations pratiques

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre des actions de recherche et réflexion menées par Le Chantier – Centre de création des musiques du monde, Correns.

La réservation à la journée est obligatoire et un passeport sanitaire est demandé. Pour nous contacter :
musicapedia(@)le-chantier.com
http://musicapedia.fr

Informations : www.le-chantier.com
Réservation : https://le-chantier.festik.net
Téléphone : +33 (0)4 94 59 56 49
Le Chantier - Fort Gibron - BP 24 - 83570 CORRENS


Nous rejoindre :
En voiture : D’Aix en Provence ou de Nice : A8 Sortie Brignoles > direction Le Val > direction Carcès > puis direction Correns
En transports en commun : Varlib : www.varlib.fr / 04 94 24 60 00, Réseau ZOU
Gares SNCF les plus proches : Aix TGV (1h), Les Arcs-Draguignan (45mn), Toulon (1h)

L’Europe investit dans les zones rurales aux côtés du Chantier :
Le projet de Portail pédagogique des musiques du monde en création bénéficie pour sa réalisation d’une aide de l’Union Européenne et du Conseil Régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

► ACCÈS :
A8 sortie Brignoles › direction Le Val › Carcès › Correns.

 

Réserver pour : PA(S)SAGES

 

Partager cette page :

 

Résidences

Le Chantier est un lieu de valorisation au service du renouveau d’expressions traditionnelles, originales et riches de symboles constituantes de notre patrimoine immatériel. Il est un lieu (...)

> Les créations précédentes au Chantier

Retrouvez dans cette rubrique l’ensemble des créations réalisées au Chantier depuis ces huit dernières années.

 

Festival Les Printemps du Monde

3 jours de concerts, bals, créations, jeune public, rencontres… Des artistes de renom, des créations, des concerts intimistes ou festifs, des expositions, des films, des balèti, des (...)

Concerts - Étapes musicales

Le Chantier organise une Étape musicale à lʼoccasion de chaque résidence de création quʼil accueille. LʼÉtape musicale est un temps de rencontre avec le public permettant aux artistes de présenter leur (...)

 

L’Éducation artistique et culturelle (EAC)

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La (...)

Les Étapes Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence de création, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création (...)

 

Equinòxis : Festival des voix

Chaque année, le Chantier met en place des ateliers et actions, notamment autour de la transmission orale. Inspiré des rencontres de chorales organisées ces quelques dernières années, le chœur (...)

Article 9 (choeur mixte)

Article 9 est né en 1991 sous le signe de l’amitié. Le chant de ce groupe improbable aurait dû s’arrêter avec celui des cigales. Mais, la vendange terminée, le plaisir d’être (...)