Vous êtes ici : Accueil > Festival & concerts >

Mísia - Animal sentimental (Fado)

Mísia - Animal sentimental (Fado)

 

Concert

Vendredi 25 nov. 2022 - 21:00 - La Croisée des Arts (ST-MAXIMIN)

 

 

Mísia
Animal sentimental

La grande voix du Fado contemporain

 

Mísia • voix
Fabrizio Romano • piano
Bernardo Couto • guitare portugaise
João Filipe • viola de fado

Mísia, la grande chanteuse portugaise de Fado, est de retour et un de ses premiers concerts à l’étranger est pour la Croisée des Arts. Une création puissante et fatale à l’instigation du Chantier (Centre de création des Musiques du monde). Son nouveau répertoire est intitulé « Animal Sentimental ». Soit l’objet d’un triptyque, inspiré par une carrière internationale qui court sur trois décennies, lequel comprend ce spectacle, un livre autobiographique, un disque produit par Wolf-Dieter Karwatkyn, célèbre pour ses enregistrements chez Deutsche Grammophon. Mísia n’est pas seulement l’un des « trésors nationaux » les plus précieux du Fado, cette francophile est aussi l’une de ses innovatrices les plus aventureuses, une voix qui n’a jamais oublié la tradition et a toujours su regarder les signes que la vie lui apportait. Un chant qu’ont servi les plus éminents auteurs portugais qui ont écrit pour elle et autant de compositeurs sublimes.

 

Production : Le Chantier / Uguru
En partenariat avec l’Agglomération Provence Verte et la ville de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Avec le soutien du Plan de relance de la DRAC PACA.

 

 

Vidéo / Teaser 

Mísia | Da Vida Quero Os Sinais // MÍSIA | Amália, quem te deu a Sina que tua já era... // Mísia - Animal Sentimental - EPK English Subtitles // Mísia - O Manto da Rainha

 

 

BIOGRAPHIE

Mísiavoix

« Mísia dessine des larmes dans toutes les langues »
Johanna Keller, New-York Times.

En 1995, l’Académie Charles Cros distinguait Misia pour son opus Tanto menos, Tanto mais. Quelques années plus tôt, elle avait publié un album qui annonçait un tempérament de pionnière puisqu’un de ses titres s’appelait Liberdades poéticas. Avec celui-ci elle signait le début du « nouveau fado ». Puisque, en appelant à la puissance atavique du texte, elle entendait revisiter le genre. Pour cela, elle allait mettre à contribution des poètes, des écrivains, des compositeurs, mais aussi des photographes, des stylistes, séduits par sa vision du Fado. Ainsi elle sera redevable du seul poème connu d’Agustina Bessa-Luís, la Marguerite Yourcenar portugaise. De même qu’Antonio Lobo Antunes, José Saramago, (qui deviendra Prix Nobel de littérature), Lidia Jorge, Vasco Graça Moura, tant d’autres, écriront spécifiquement pour son travail.
Mais Misia va créer aussi sa propre sonorité : enregistrant avec le traditionnel trio de guitares elle y ajoute parfois des instruments entendus dans les rues du Porto de son enfance comme l’accordéon ou le violon. Sans parler de l’usage du piano. Et puis, il y aura ses collaborations avec la Brésilienne Maria Bethania, l’Espagnole Martirio, Iggy Pop, beaucoup d’autres. Ses incursions vers boléros et tangos, réminiscences de sa mère espagnole. Ses implications dans L’Histoire du soldat de Stravinsky, Les sept péchés capitaux de Kurt Weill et Berthold Brecht, Maria de Buenos Aires de Piazzolla, ou Mediterrâneo du groupe baroque L’Arpeggiata.
En son temps, sa mise à jour du Fado secouera un milieu fadiste frileux et déchirera bien des stéréotypes puisque le Fado fut, au moment de la Révolution des œillets, accusé de participer de la trilogie aliénante des « 3 F » avec Fatima et le Football. Et, de fait, toute une génération de chanteuses s’est allègrement inspirée de ses novations, sans toujours lui rendre justice, comme elle pu le faire avec ses hommages discographiques exemplaires à Amalia Rodrigues ou au grand maître de la guitare portugaise, Carlos Paredes.
À la longue, il fallut bien reconnaître que ses transgressions allaient de pair avec une grande fidélité à l’esprit du genre. Son exigence méta-politique, son expressivité, sa part d’utopie blessée, sa vie tout simplement, comme cela est flagrant dans son album, Pura Vida, co-produit avec le pianiste napolitain, Fabrizio Romano, qui cartographira la grammaire des émotions : c’est à dire l’Absence, le Corps, le Destin, les Hommes, la Peau, la Saudade, le tout ou le presque rien. C’est ce chemin de crêtes, d’une universalité poétique, jalonné de 15 albums, qui l’a conduit sur les plus grandes scènes du monde, de la Grande Cour d’Honneur du Palais des Papes à la Philharmonie de Berlin, du Konzerhaus de Vienne au Festival d’Adelaïde. C’est en tout cas ce parcours exceptionnel, difficile, rigoureux, d’une liberté inaliénable, que l’Académie Charles Cros a tenu une nouvelle fois à saluer, en 2020, avec un « In honorem ». Une trajectoire qui lui a valu parfois d’être qualifié de digne héritière d’Amalia Rodriguez. Ce à quoi notre francophile invétérée a répondu avec son humour impénitent : « À ce titre un peu trop monarchique, étatique, je préfère celui d’Anarchiste du Fado, s’il faut absolument me définir. Alors que le Fado vivait de mauvaises années après la Révolution des œillets, j’ai peut-être un peu contribué à maintenir les portes ouvertes entre Amália et la nouvelle génération. C’est peut-être pour cela que l’on veut me coller une étiquette. Mais j’ai toujours été un esprit libre, un courant alternatif, hors système. Mon fado est très personnel, il me représente, il est le fruit de mes expériences, de mes racines, de mon histoire, de mes rencontres. Je suis tout simplement une artiste avec ses particularités. »

 

 

Mísia ➔ Les rendez-vous musicaux

➔ Concert
vendredi 25 nov. 2022 - 21:00
- La Croisée des Arts (ST-MAXIMIN)

 

 

Informations pratiques

➔ TARIFS :

Concert
Tarif B : Tarif unique : 20€

 
➔ BILLETTERIE / PRÉVENTES :

Il est fortement conseillé de réserver vos places avant votre venue sur le-chantier.festik.net

Informations : www.le-chantier.com
Billetterie : le-chantier.festik.net
ou sur : croiseedesarts.com
Téléphone : +33 (0)4 94 59 56 49
Le Chantier : Fort Gibron, Montée du Collet - 83570 CORRENS

Modes de règlement acceptés :
CB / Chèques / Espèces / Pass Culture / e-Pass Jeunes

 
➔ ACCÈS :

A8 sortie Saint-Maximin › centre ville › Parking des Cerisiers.
En famille ou entre amis, pensez au covoiturage ;-)

 

 

Action culturelle

Vous souhaitez faire bénéficier des actions culturelles du Chantier dans vos classes ?
➔ Contactez Le Chantier au 04 94 59 56 49 !

 

Réserver pour : Mísia - Animal sentimental (Fado)

 

Partager cette page :

 

Résidences

Le Chantier est un lieu de valorisation au service du renouveau d’expressions traditionnelles, originales et riches de symboles constituantes de notre patrimoine immatériel. Il est un lieu de (...)

> Les créations précédentes au Chantier

Retrouvez dans cette rubrique l’ensemble des créations réalisées au Chantier depuis ces huit dernières années.

 

L’Éducation artistique et culturelle (EAC)

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La (...)

Les Étapes Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence de création, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création artistique, et de (...)

 

Tables rondes et rencontres

Le Chantier propose régulièrement des tables rondes et moments de réflexion autour de thématiques inhérentes aux musiques du monde et à la création. Les Tables Rondes des Joutes musicales « (...)

Réflexion

La création, dans le champ des musiques traditionnelles et du monde, relève plus du domaine de la pratique que de la réflexion, en raison de transmissions le plus souvent orales. L’objet du (...)

 

Equinòxis : Festival des voix

Chaque année, le Chantier met en place des ateliers et actions, notamment autour de la transmission orale. Inspiré des rencontres de chorales organisées ces quelques dernières années, le chœur (...)