Vous êtes ici : Accueil > Résidences >

Tambor y Canto

TAMBOR Y CANTO

En résidence de création au Chantier du 24 au 28 avril 2017

 

Avec : Simon Bolzinger • piano, chœurs, direction
Arturo Martinez
• chants et percussions de Cuba
Patinho Axé
• chants et percussions du Brésil
Rocco Sedano
• danses et percussions d’Argentine
Rodolfo Muñoz
• chants et percussions du Pérou
Olivier Temime
• saxophone
Rafael Paseiro
• contrebasse

 

> Tambor y Canto
Teaser / vidéo
> Atelier de pratique amateur, ouvert aux percussionnistes et aux chanteurs(ses)
Biographies
Les rendez-vous à ne pas manquer
Tarifs & infos pratiques

 

Tambor y Canto

La Compagnie Tambor y Canto propose le mélange du jazz et des traditions de quatre pays : Cuba, Brésil, Pérou et Argentine. Quatre percussionnistes et leurs quatre voix chantent et slamment la tradition, quatre maestros prêts à vous faire partager la richesse des percussions d’Amérique latine : le pandeiro, le cajón, le bombo et les batas ! 
Un métissage osé et explosif, où le piano se fraie un chemin entre zapateo et timbao, la mâchoire d’âne dialogue avec le saxophone, le bombo fait du danzón et la chacarera chante les Orishas. Un plateau exceptionnel et inédit, formé de spécialistes chevronnés des rythmes latino-américains. De quoi embrasser la diversité et l’unité d’un continent tout entier !

L’intégration de ces musiques traditionnelles à un travail d’écriture moderne, et l’enregistrement discographique constituent des événements uniques de par la richesse musicale produite et l’engagement humain exceptionnel. Leur réunion sur une scène est un chant d’unité continentale sud-américaine et caribéenne qui participe à la survie de ces univers musicaux.

 

Teaser / vidéo :

Cliquez ici pour voir la vidéo

Vidéo : Tambor y canto

 

 

Atelier de pratique amateur
ouvert aux percussionnistes et aux chanteurs(ses),
sur un répertoire traditionnel latino-américain
autour de trois chants et de trois rythmes

La Compagnie Tambor y Canto propose un travail de création autour des chants et des rythmes traditionnels de plusieurs pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes : Cuba, Brésil, Pérou, Argentine, Vénézuela…

Dans le cadre de sa résidence au Chantier, la compagnie propose un atelier de pratique amateur, qui permettra d’apprendre une à trois chansons du répertoire de la Compagnie, dans une version simplifiée pour les musiciens et chanteurs amateurs. Ces trois chants ont la particularité de pouvoir être chantés sur les différentes rythmiques traditionnelles, soit l’une après l’autre, soit en les mélangeant entre elles. Ainsi l’arrangement fait évoluer la même chanson dans les univers rythmiques successifs de Cuba, du Pérou et d’Argentine, pour terminer tous ensemble.

 

L’atelier se déroulera en trois phases

> Présentation des trois univers rythmiques et leurs instruments associés
- Cuba : rythmes « bembé » et « guaguancó », instruments : congas, shekeres, claves
- Pérou : rythme « festejo », instrument : cajón, mâchoire d’âne
- Argentine : rythme « malambo » , instrument : bombo legüero

> Séparation en quatre ateliers
- Trois ateliers de percussion (Cuba, Pérou, Argentine)
- Un atelier vocal

> Mise en commun du travail
Les chanteurs chantent la ou les chansons sur les rythmes proposés par les ateliers de percussion

 

L’atelier est ouvert à tous niveaux, débutants et avancés acceptés, et à tous les âges, enfants compris.

Le mélange des débutants et des avancés est possible, dans la polyrythmie traditionnelle, grâce à la superposition de séquences simples de base, et de variations plus élaborées, ainsi que la participation de tambours « solistes » accompagnés par les autres.

Intervenants

Simon Bolzinger - atelier vocal - direction de la mise en commun
Arturo Martinez - atelier de percussion de Cuba
Rodolfo Muñoz - atelier de percussion du Pérou
Rocco Sedano - atelier de percussion d’Argentine

Répertoire

Les trois chants sont issus de l’album CD Tambor y Canto :

> Palomita (petite colombe) – chant traditionnel du Pérou
> Periquito panamericano (le perroquet panaméricain)- d’après un chant traditionnel du Venezuela
> Rumba para América – d’après un chant traditionnel de Cuba

 

► ATELIER | PERCUSSIONS & CHANTS D’AMÉRIQUE DU SUD / CARAIBES
SAMEDI 29 AVRIL 2017,
10:00 > 12:30 : atelier et 13:30 > 14:30 : restitution collective (venir avec son repas),
FORT GIBRON | CORRENS

Tarif : 25€ // -12ans : 15€
Inscription aux ateliers : 04 94 59 56 49 / Billetterie en ligne

 

BIOGRAPHIES

Simon Bolzinger, Piano, direction Pianiste, compositeur, arrangeur

Simon Bolzinger est un passionné des musiques traditionnelles, qu’il retranscrit au piano, ou réécrit pour orchestre, dans le respect des traditions et la recherche de l’authenticité.

De formation classique et jazz, il s’intéresse principalement aux cultures d’Amérique du Sud et des Caraïbes.

Directeur artistique de l’Association PICANTE à Marseille, il y organise chaque année les « Rencontres Tambor y Canto » autour des musiques traditionnelles, ainsi que des échanges internationaux qui débouchent sur la production de spectacles et de disques.

De formation classique, c’est par le chant choral qu’il découvre l’Amérique du sud, en s’intégrant aux choeurs universitaires de Caracas, sous la direction d’Alberto Grau et de Maria Guinand. Deux années passées au Venezuela (1989- 90) lui permettent de s’initier à la salsa et aux polyrythmes afro-vénézuéliens. Il obtient la Médaille d’Or de la classe de Jazz du Conservatoire de Marseille, sous la direction de Guy Longnon (1992). À l’issue de ses études d’Ingénieur en Physique et d’un doctorat en Acoustique (1995) sous la direction du compositeur Jean-Claude Risset, il opte pour la carrière de musicien professionnel et entraîne le groupe de salsa ZUMBAO dans quinze années de tournées et la reconnaissance internationale, consacrées par l’ouverture de la Feria de Cali (2006).

Fin connaisseur des musiques traditionnelles vénézuéliennes, il étudie également la tradition cubaine et rencontre la chanteuse Martha Galarraga, avec laquelle il fonde l’ensemble « Galarumba » (2003). Il créé les rencontres annuelles « Tambor y Canto »

autour des musiques traditionnelles, à la Cité de la Musique de Marseille (2005), qui présentent et revisitent les musiques traditionnelles des pays sud-américains : Cuba, Venezuela, Colombie, Brésil, Pérou, Argentine. Il compose et retranscrit également pour son quartet de jazz (avec le saxophoniste Olivier Temime, avec lequel il publie l’album« Cantos Queridos ») et son duo de pianos « A Dos Pianos Vamos » avec la pianiste vénézuélienne Prisca Dávila.

On le retrouve également comme compositeur pour l’ensemble vocal « Voix de Strass » de Strasbourg, ou comme arrangeur et accompagnateur pour la chanson métissée : spectacles « Nougarôtrement » avec Jean-Philippe Trotobas, « Wayaj » avec Elsy Fleriag, « Barbara Jazz » avec Katy Bolide, « Hispano América » avec Choune et Sylvie Paz, « Cabaret Eldorado » avec Gil Aniorte, "Agua" avec Regina Celia, ainsi qu’avec les chanteuses Michèle Fernandez et Corinne Vangysel.

 

Arturo Martinez, Percussion et chant

Chanteur et percussionniste cubain, né à La Havane. À Cuba, il dirige la comparsa " Los Componedores de Batea", très connue à Cuba, et devient chanteur soliste du célèbre groupe de rumba "Clave y Guaguanco".

Lauréat du Latin Grammy Award en 2001 avec l’album "La Rumba soy Yo".

Co-directeur de la compagnie anglaise de musique latine "La Timbala" et soliste de plusieurs groupes de musique latine, comme Siguaraya" de Juan "El Indio" Diaz et Chano Dominguez. Chanteur de musique de cérémonie de la religion afro cubaine, il enseigne aussi la percussion et le chant traditionnels.

Depuis 2006, il habite et travaille en Allemagne. Il a participé comme musicien et acteur dans la pièce de theatre "El Perro Cubano", une adaptation libre du film de Pedro Almodovar, "Carne Trémula", au theatre de Berlin "Volksbühne" de Frank Castorf.

 

Patinho Axé Correia, Percussion

Originaire du quartier Liberdade, formé au sein du groupe mythique de Salvador ILÊ AIYÊ , il y est devenu un percussionniste et un enseignant d’envergure internationale. En parallèle à son parcours de musicien professionnel, il a développé un travail comme professeur de percussion et éducateur auprès des jeunes défavorisés de son quartier, et a enseigné pendant dix ans au sein de l’école Mae Hilda Jitolu . Il a joué avec les plus grands, de Carlinhos Brown à Björk, en passant par Doudou N’Daye Rose. Installé à Marseille depuis 2005, il fonde l’école Tambores Da Liberdade et donne également tout au long de l’année des stages et des concerts. En 2008, il dirige la percussion de la première création « Tambor y Canto Brésil » à Marseille.

 

Rodolfo Munoz, Percussion et chant

Né à Lima, Pérou. Rodolfo Muñoz s’initie aux percussions afropéruviennes , créoles et latines dans son pays. Il part à la Havana (Cuba) pour y travailler les percussions afro-cubaines , période très riche musicalement et spirituellement. Il y reçoit l’initiation comme « Omo Aña », fils des tambours sacrés bata , de son Maître Javier Campos Martinez. Il est premier assistant musique pour le documentaire musical « Lucumií, el niño rumbero de Cuba » de Tony Gatlif. Son premier album comme compositeur-auteur, interprète et producteur, « Sandunga, Cantan los tambores » est le produit de ses nombreux aller-retours entre le Pérou et Cuba. Installé en France depuis 2001, il participe à différents projets et formations des musiques d’Amérique Latines , musique du monde, jazz , musique électronique , musique contemporaine et cinéma , notamment avec le réalisateur Tony Gatlif pour sa création musicale « Vertige ». A Paris il réalise son second album : RADIOKIJADA « Nuevos Sonidos Afroperuanos », en collaboration avec le producteur et musicien Christophe Müller de « GOTAN Project » . Il complète sa formation musicale à la Bill Evans Jazz Academy de Paris, avec la batterie Jazz, l’harmonie, la composition et l’arrangement . On le retrouve dans de nombreux groupes comme FRAPADINGOS de Minino Garay , CHINCHIVI avec le fréres BALLUMBROSIO, et la Compagnie TAMBOR Y CANTO de Simon Bolzinger.Il est à l’initiative de deux nouvelles formations, le Trio « KIJADA in 3/4 », et le duo BOLANDÒ création percussions et danse, avec Rocco Sedano.

 

Rocco Sedano, percussions

Né d’un père danseur chorégraphe de folklore argentin et d’une mère danseuse classique et pianiste, Georges Rocco Sedano a baigné toute sa vie dans un univers artistique. Il étudie le piano pendant neuf ans au conservatoire de Rennes avec Pierre Froment (élève d’Alfred Cortot) et Eliane Froment. Par la suite son père lui enseigne le malambo (claquettes argentines), les boleadoras (instrument percussif dansé), les percussions argentines ainsi que des techniques de danse jazz et sa mère complète ce travail en lui apprenant les rudiments de danse classique.

Ces danses traditionnelles pércussives sont sa spécialité et il les développera à l’aide de son travail assidu en percussions et batterie.

Il a presenté au Théâtre de l’Orme, à la Peña Abierta à Paris, à "un été à Bourges", au festival "Tambor y Canto" à la Cité de la Musique de Marseille, au Festival Off de Eymet, à "Jazz à l’ouest", à Rennes et au festival de Mondragon.

Il a également travaillé avec : Sylvie Thomas (compagnie “Pies y manos”), la compagnie de Magui et Anibal Pannunzio, le Cirque du Soleil à Valence et en Suisse avec Luis Lopez, la compagnie “Danse au coeur” à Berlin, au festival "Color Tango" à la Reunion, à l’opéra de Hannovre.

 

Olivier Temime, Saxophone

A quatorze ans, il étudie la musique avec un professeur particulier, puis avec Philippe Renault au conservatoire de Marseille ou il obtient la médaille d’or de la classe de jazz. Lauréat du concours Jazz Futur 90 parrainé par Dee Dee Bridgewater et prix de soliste au tremplin de la Défense 97, il s’impose au gré des festivals ( Marciac, Calvi, Antibes, Montreux...), jam sessions et rencontres ( Johnny Griffin, Wynton Marsalis, Jon et Michèle Hendricks, Steve Grossman, Daniel Humair, Emmanuel Bex, Laurent de Wilde, les Belmondo, Jean Loup Longnon, Eric Le Lann, etc...), comme un des plus vifs improvisateurs de la scène européenne. Le plus souvent au ténor, il se produit dans les années 2000 entouré de ses "Volunteered Slaves " (clin d’oeil à Roland Kirk) à dimension et personnels variables, sans pour autant renoncer à ses appétits boeufeurs.

S’il ne renie pas le legs coltranien, il s’impose au ténor comme un héritier des souffleurs du hard bop, qu’il prolonge et actualise avec une verve toujours cantabile de hérissements, déchirements et paroxysmes qui doivent autant au Free qu’aux saxes du rythm and blues. - Philippe Carles, dans le « Nouveau Dictionnaire du Jazz ».

 

Rafael Paseiro, Contrebasse

Surdoué des quatres cordes, il accompagne les plus grands autour du monde ; d’abord dans les musiques cubaines (Puppy, Bamboleo, Raul Paz, Maraca, Rumba abierta...) mais aussi dans le jazz (Harold Lopez Nussa, Grupo Mezcla, Galarumba, Simon Bolzinger...) et dans les musiques du monde (Mayra Andrade). C’est cette versatilité qui fait de lui l’un des bassistes les plus demandés de la scène parisienne actuelle.

 

 

Les rendez-vous à ne pas manquer

Tambor y Canto

> Concert -Étape musicale : jeu. 27 avril 2017 (Attention, changement de date !),
20:30, LA FRATERNELLE | CORRENS

> Atelier de percussions : sam. 29 avril 2017,
10:00 > 12:30 :
atelier et 13:30 > 14:30 : restitution collective (venir avec son repas),
FORT GIBRON | CORRENS

 

ACTION CULTURELLE :

> Étape musicale Pitchoun : Jeudi 27 avril, LA FRATERNELLE | CORRENS
Rencontre musicale pédagogique pour les classes du territoire

 

 

TARIFS & INFOS PRATIQUES

 

► CONCERT | ÉTAPE MUSICALE :
JEUDI 27 AVRIL
2017, 20:30, La Fraternelle, CORRENS

Tarif plein : 10€ // T. réduit : 8€ // -12 ans : gratuit - Billetterie en ligne
Ouverture des portes et petite restauration sur place : dès 19H

► ATELIER | PERCUSSIONS & CHANTS D’AMÉRIQUE DU SUD / CARAIBES
SAMEDI 29 AVRIL 2017,
10:00 > 12:30 : atelier et 13:30 > 14:30 : restitution collective (venir avec son repas),
FORT GIBRON | CORRENS

Tarif : 25€ // -12ans : 15€
Inscription aux ateliers : 04 94 59 56 49 - Réserver en ligne

 

Accès, hébergement, infos pratiques

 

 

Partager cette page :

 

Les Joutes musicales - festival des musiques du monde

Festival des nouvelles musiques traditionnelles & musiques du monde Pendant 3 jours, avec plus de 30 concerts intimistes et festifs, les Joutes musicales sont un festival unique et (...)

 

Les Étapes musicales Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création artistique, et (...)

Sensibilisation

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La mission (...)

 

Poulpe Connexion : collectif des festivals des musiques du monde en Provence

Le collectif des festivals des musiques du monde en Provence p

Reflexion

La création, dans le champ des musiques traditionnelles et du monde, relève plus du domaine de la pratique que de la réflexion, en raison de transmissions le plus souvent orales. L’objet du (...)

 

Article 9

Article 9 est né en 1991 sous le signe de l’amitié. Le chant de ce groupe improbable aurait dû s’arrêter avec celui des cigales. Mais, la vendange terminée, le plaisir d’être (...)

Equinòxis : rencontres autour du chant traditionnel

Inspiré des rencontres de chorales organisées ces quelques dernières années, le chœur Article 9 fait évoluer le concept en proposant désormais deux rendez-vous annuels. Toujours placées sous le signe de (...)

 
 

Le chantier

Billetterie
Agenda
Infos pratiques - Contact

coeurs320€ collectés personnes8 contributeurs

La page Facebook du Chantier La chane Youtube du Chantier Le Chantier sur Twitter Le Chantier sur Google + Billetterie en ligne