Vous êtes ici : Accueil > Résidences >

Asondar

ASONDAR

En résidence de création au Chantier du 10 au 14 Octobre 2016

 

Avec : Titouan Billon • voix
Pauline Willerval • violoncelle, gadulka
Gurvant Le Gac • flûte traversière en bois
Thomas Lippens • percussions

 

> Asondar
> Biographie des artistes
> Les rendez-vous à ne pas manquer
> Tarifs & infos pratiques

 

Asondar

Musique traditionnelle d’aujourd’hui

« Asondar », inonder. C’est l’eau qui jaillit dans les vallées et rend fertiles nos terres, quelles qu’elles soient. Elles nous donnent l’olive et le raisin, dont nous savourons l’huile et le vin, qui teintent notre musique.

Nos terres en l’occurrence, sont présentes en nous, et nous chantent des airs que nous aimons entendre, et à notre tour passer d’oreille en oreille. Nous venons de la Bretagne, du Minervois, de l’Orient Marseillais et de la Turquie méditerranéenne. Nous sommes partis des chants, des airs et des tempéraments de nos musiques respectives, et nous sommes allés à la rencontre les uns des autres. Nos traditions vocales et instrumentales se sont croisées, pour créer la première partie de notre répertoire. Au fur et à mesure de l’histoire d’Asondar, nous nous sommes inspirés de la tradition pour écrire à notre tour. Écrire notre musique, certes, mais aussi nos paroles, qui résonnent maintenant en occitan et en français comme un fil qui se rattacherait à la bobine parfois rompue de la tradition. Le chant, la flûte traversière en bois, la gadulka, le violoncelle et les percussions composent ce répertoire original dans le paysage musical occitan actuel.

 

 

Production :
FeM [collectiu]

Coproduction :
Le Chantier - Centre de création des nouvelles musiques traditionnelles & musiques du monde

 

 

BIOGRAPHIES

Titouan Billon, voix

Titouan Billon apprend le piano et la guitare au conservatoire, ce qui lui fournit un véritable tremplin technique dans la découverte, au contact d’autres musiciens, du chant, des percussions, de la basse, de l’accordéon, de la mandoline, de la clarinette, du saxophone, du violon... Il pratique ces instruments dans de nombreux groupes, de la musique traditionnelle au jazz en passant par le métal : « Sheol », groupe de Métal Narbonnais, « la Coda », groupe de chansons françaises Audois, « Les James Bien » groupe de Jazz Audois, « Les Accords Curry » groupe de musique traditionnelle à danser Montpellierain, « Coriolan » groupe de reprise de Léo Ferré Narbonnais, « Tears of Hope » groupe de Pop-rock Narbonnais etc... Il participe aujourd’hui à plusieurs projets musicaux : « Fai Deli » groupe de musiques traditionnelles à danser , « Du Bartàs », groupe de polyphonies Occitano-Arabes, « Lo Barrut » jeune groupe de polyphonies occitanes, « Urban Balèti » groupe de trad-rap...

 

Pauline Willerval, gadulka, violoncelle, voix

Pauline Willerval commence l’apprentissage du violoncelle à 6 ans. En 2006, elle clôt son éducation classique en obtenant le CFEM de violoncelle au conservatoire de Lille. Elle y aura également appris le jazz pendant deux ans. Entre 2007 et 2009, à Lille, elle commence à s’intéresser à certaines musiques traditionnelles, notamment au sein du groupe Tarab’Med, qui réunit une dizaine de musiciens originaires du Maroc, d’Algérie, de Turquie, de Grèce et de France, autour des musiques du bassin méditerranéen. Elle s’initie parallèlement aux musiques à danser d’Auvergne, du Nord et de Bretagne. En 2009, elle s’installe à Plovdiv (Bulgarie) pour une année, et y commence l’apprentissage de la gadulka. Pour cela, elle prend des cours avec Nikolay Paskalev, Peyo Peev, Darinka Tsekova, Dimitar Gougov. Entre 2011 et 2013, elle s’installe à Istanbul. Elle recherche une texture sonore à la gadulka qui se rapproche de ses répertoires cousins de la scène stambouliote, joués au kabak kemane, karadeniz kemençesi ou encore klasik kemençe. Elle remet la main à son violoncelle et y développe un langage plus modal. Entre 2013 et 2015, elle participe à la cinquième mouture de Kreiz Breizh Akademi, fondée par Erik Marchand. C’est l’occasion pour elle de rencontrer de grands maîtres internationaux des musiques traditionnelles et/ou de l’improvisation (Ross Daly, Camel Zekri, Fawaz Baker, Iyad Haimour, Dominique Pifarély, Hélène Labarrière) et de travailler sur le répertoire chanté de basse-Bretagne avec 11 autres musiciens, dans une démarche à la fois précise, appliquée et curieuse et créative. Elle poursuit aujourd’hui sa vie de musicienne entre la France et la Turquie (Bayati, Asondar, Sâki, An Quartett, Kreiz Breizh Akademi, Pas d’nom pas d’maison, Laf Duo...).

 

Gurvant le Gac, flûtes traversières en bois

Gurvant Le Gac est un musicien au parcours riche et fertile, formé à la flute traversière en bois par Jean-Michel Veillon (pionnier de l’instrument en musique bretonne), Jean-Luc Thomas et Yannig Alory. En 2005 il intègre Izhpenn12 (Kreiz Breizh Akademy #2), et fonde ensuite Bayati où il compose la majorité du répertoire. En 2013, il développe une vision plus personnelle de la modalité dans Charkha : un jazz modal aux accents de musiques traditionnelles. Le groupe sort l’album « La couleur de l’orage » (révélation jazzmag). Avec Nør Quartet et Maura Guerrera, il crée un spectacle autour du chant sicilien, spectacle soutenu par la Cie des Musiques Têtues. En 2014, Il intègre le groupe marseillais Dupain. Il a joué au cours de son parcours avec Thierry Robin, Erik Marchand, Jacky Molard, Bijan Chemirani, Sam karpienia, Lo Còr de la Plana, Forabandit, Les Balkaniks…

 

Thomas Lippens • percussions

Thomas Lippens : Tamborinaïre, percussioniste et batteur, il construit et invente ses propres instruments. Il chemine autant dans le répertoire des musiques traditionnelles méditerranéennes que dans celui des musiques improvisées. C’est dans le bouillon culturel phocéen qu’il s’imprègne de chansons occitanes, de balètis et des musiques à danser d’ici, et d’ailleurs. A Marseille, ville bâtarde par excellence, farandoles et tarentelles se contaminent, la polyphonie occitane se nourrit de la polyrythmie du maghreb, et la paghiella corse n’est pas loin. Ses tambours le font voyager depuis quelques années en dedans et en dehors de ce que l’on appelle "la tradition", à la rencontre de maîtres percussionistes tels que Bijan Chemirani ou Carlo Rizzo. Pendant trois années il descend régulièrement à Naples et apprend la facture de la tammorra et du tamburello avec Raffael Insera et Catello Gargiulo, deux musiciens - luthiers qui sont au coeur de l’ancienne et bien vivante tradition de la tammurriata. À partir des recherches et des instruments qu’il a construit pour ses propres besoins, il crée son atelier de lutherie à l’Estaque, Tambor de Masca, avec lequel il met au point une gamme de tambours sur cadre artisanaux. Il enregistre et collabore aussi à plusieurs projets de musique improvisée. Sa « batterie préparée » devient le laboratoire de toutes les expérimentations, sur les timbres, les couleurs, le son, le bruit. Il accompagne aujourd’hui le groupe Gli Ermafroditi (Naples), IDDU avec Maura Guerrera (Sicile), Bertolino trio, et participe à la Kreiz Breizh Akademi #5 (Bretagne) sous la direction d’Erik Marchand.

 

 

Les rendez-vous à ne pas manquer

ASONDAR

> Concert -Étape musicale : ven. 14 octobre 2016, 20:30, FORT GIBRON | CORRENS

 

ACTION CULTURELLE :

> Étape musicale Pitchoun : Jeudi 13 octobre, FORT GIBRON | CORRENS
Rencontre musicale pédagogique pour les classes du territoire

 

 

TARIFS & INFOS PRATIQUES

> Concert - Étape musicale :

Tarif plein : 10€ // Tarif réduit* : 8€ // - de 12 ans : Gratuit

*Tarif réduit : - de 18 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires RSA, adhérents

 

RÉSERVATION CONSEILLÉE : 04 94 59 56 49 // Billetterie en ligne

 

Accès, hébergement, infos pratiques

 

 

 

Partager cette page :

 

Les Joutes musicales - festival des musiques du monde

Festival des nouvelles musiques traditionnelles & musiques du monde Pendant 3 jours, avec plus de 30 concerts intimistes et festifs, les Joutes musicales sont un festival unique et (...)

 

Les Étapes musicales Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création artistique, et (...)

Sensibilisation

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La mission (...)

 

Poulpe Connexion : collectif des festivals des musiques du monde en Provence

Le collectif des festivals des musiques du monde en Provence p

Reflexion

La création, dans le champ des musiques traditionnelles et du monde, relève plus du domaine de la pratique que de la réflexion, en raison de transmissions le plus souvent orales. L’objet du (...)

 

Article 9

Article 9 est né en 1991 sous le signe de l’amitié. Le chant de ce groupe improbable aurait dû s’arrêter avec celui des cigales. Mais, la vendange terminée, le plaisir d’être (...)

Equinòxis : rencontres autour du chant traditionnel

Inspiré des rencontres de chorales organisées ces quelques dernières années, le chœur Article 9 fait évoluer le concept en proposant désormais deux rendez-vous annuels. Toujours placées sous le signe de (...)

 
 

Le chantier

Billetterie
Agenda
Infos pratiques - Contact
La page Facebook du Chantier La chane Youtube du Chantier Le Chantier sur Twitter Le Chantier sur Google + Billetterie en ligne